Autres témoignages

« Depuis enfant, j’avais peur de tout animal à plumes. Maintenant, j’accepte qu’un oiseau s’approche beaucoup plus près de moi qu’auparavant.

 

Aussi, je remercie sincèrement Natacha pour son approche à la fois par rapport à la technique même et par rapport à son accompagnement psycho-social.

 

Natacha sait mettre à l’aise, expliquer, rassurer, accompagner en douceur, « provoquer » ou « tester » mais sans jamais dépasser mes limites. »

 

(Anonyme 2018)

La veille d’une réunion angoissante, je suis allé faire une séance NERTI pour m’enlever la peur de parler en public et cela a fonctionné ! Je n’ai pas bafouillé et tout s’est bien passé. MERCI

 

Anonyme, 2019

« Je me sens plus sereine au quotidien et avec un élan vital plus fort que jamais... Je prends plaisir à vivre et à être dans le moment présent...

 

Je remercie Natacha de cette séance qui m'a libéré de peurs enfantines qui me poursuivaient depuis de trop longues années… »

 

Séverine, novembre 2018

nuage-de-mots(3).png

Bonsoir, 

 

Je suis bien rentrée de Thaïlande. Quel beau voyage !  Suite à la séance NERTI et à ma grande surprise, je n'ai eu aucune peur, comme si ce voyage m'avait permis de lâcher prise. Nous avons pourtant beaucoup circulé, car 7 avions, 6 bateaux et 800 km en moto. J'avais une légère appréhension mais pas de peur.  C'est comme si j'avais réussi l'impossible comme si maintenant vu ce que j'ai fait je suis capable de tout. C'est assez drôle comme sensation.

 

Je vous remercie beaucoup. Bonne continuation 

 

Charlotte, février 2020

La veille d’une réunion angoissante, je suis allé faire une séance NERTI pour m’enlever la peur de parler en public et cela a fonctionné ! Je n’ai pas bafouillé et tout s’est bien passé. MERCI

 

Anonyme, 2019

J’avais peur de rester coincée dans les toilettes à l’école, dans les parcs, …, alors Natacha m’a fait une séance NERTI et depuis j’arrive à fermer les portes à clef.

 

Laura, 10 ans , août 2019

"Depuis toute petite, j’ai une grosse phobie des araignées au point d’en faire des cauchemars. Natacha m’a proposé de m’aider malgré ma peur de ne plus avoir peur (c'est idiot mais j’avais peur qu’après, j’aurai envie de les approcher) bref j’ai accepté. Avant la séance, même le fait de voir une araignée sur une image, me donnait la chair de poule, alors imaginez en vrai ! Depuis, il m’est arrivée d’en recroiser, je n’ai pas eu cette même angoisse. Je ne l’ai tout même pas touché, mais depuis mes réactions ne sont plus les mêmes, je peux mieux me contrôler. Merci beaucoup Natacha pour ton aide."

Sabrina, janvier 2020

« Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours souffert d’une très handicapante phobie des araignées. Pour preuve, impossible pour moi de regarder une photo (même de loin), de chasser une araignée, ou même de lire le mot « araignée » dans un dictionnaire (et encore moins de toucher le mot imprimé). De même, une angoisse s’emparait même de moi dès lors que je voyais le mot « amygdale » (qui me faisait penser à mygale) et que j’entendais les termes « abdomen » ou « mandibule » …

 

J’ai décidé de me confronter à ma plus grande peur, avec le secret espoir de m’en débarrasser car je projetais alors un voyage au Vietnam et craignais de voir mon périple gâché par cette phobie.

 

Lors de la première séance, je n’ai pas réussi à complètement me « lâcher » mais j’ai senti des verrous céder et j’ai pu constater, lors des jours et semaines suivantes que ma phobie était bien moins intense : j’ai pu regarder une grosse araignée de l’autre côté d’une vitre (mais pas la toucher quand même !) et j’ai pu en aspirer une autre au plafond de ma chambre puis passer quand même une bonne nuit par la suite. Jamais je n’aurais pu faire cela auparavant… Lors de la deuxième séance, nous sommes allées plus loin et petit à petit j’ai senti les sensations d’angoisse régresser.

 

Aujourd’hui, j’ai encore « peur d’avoir peur ». Je m’explique : en ces mois d’automne, il n’est pas rare de voir ces charmantes petites bêtes se réfugier dans nos maisons. Alors, j’y pense chaque soir en rentrant chez moi et j’inspecte les plafonds. Toutefois, ces derniers jours, il m’est arrivé de découvrir des invitées encore indésirables mais, chose extraordinaire, chaque fois, mon pouls est resté stable et j’ai pu faire le nécessaire sans céder à l’angoisse ni à la panique (et hop, aspirées les vilaines !). Voilà, tout n’est pas encore totalement réglé mais la phobie n’est plus là et je mène une vie plus sereine, y compris en ces mois d’automne autrefois tant redoutés.

 

Merci Nerti et Merci Natacha. 

 

Christelle».

Consulter d'autres témoignages sur www.medoucine.com

marguerites Natacha Doleux (Copier).jpg